Réaction allergique aux arachides - Yeux enflés

Aller­gies : c’est quoi une provo­ca­tion orale et comment ça se passe?

Quand notre enfant a des aller­gies alimen­taires, on découvre un monde mysté­rieux et menaçant dans lequel on évolue de décou­verte en décou­verte, parfois à tâtons, souvent sur le « gros nerf ». Mon conjoint, ma fille et moi ne faisons pas excep­tion. C’est pourquoi j’avais envie de racon­ter comment s’est passée la provo­ca­tion orale (ou chal­lenge) que nous avons vécue la semaine dernière, histoire d’ai­der d’autres familles à se prépa­rer…

Quelques origamis faits par le lutin

Un lutin de Noël pas si coquin…

J’avoue que j’étais un peu jalouse de mes amis parents qui pouvaient accueillir les petits coquins. J’at­ten­dais impa­tiem­ment l’ar­ri­vée de ma fille pour, à mon tour, vivre l’aven­tu­re… Je n’avais toute­fois pas prévu avoir une petite fille si crain­tive. Lorsque nous avons discuté de l’idée d’at­tra­per un lutin, la réponse ne s’est pas fait attendre : « Non!!!! Pas de lutin!!!!! ».

Fabrication d'un Gloups

Gloups le croqueur de cauche­mars

Il y a deux semaines, je vous confiais qu’on avait trans­formé ma fille en mons­tre… Bien que son compor­te­ment contra­dic­toire était (et est toujours) diffi­cile à suppor­ter, ce sont les problèmes de sommeil qui nous « rentraient dedans » le plus inten­sé­ment. N’étant pas du genre à penser que les choses se règlent d’elles-mêmes (et surtout, plus capable de ne pas dormir), je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose.

On a trans­formé ma fille en monstre!

Ma fille a actuel­le­ment deux ans et demi. À quelque part dans les deux derniers mois, une force incon­nue s’est empa­rée d’elle à mon insu et l’a trans­for­mée en mons­tre… Pour la première fois depuis que je suis mère, je me sens parfai­te­ment incom­pé­tente face à cet être contra­dic­toire qui habite sous mon toit… Bien­ve­nue dans l’ère du Terrible Two!

WOD - Crossfit Saint-Hubert

Accro au Cross­fit

J’ai 43 ans, un surplus de poids impor­tant et un cardio en déclin (trop peu d’en­traî­ne­ment dans les derniers mois). Certains articles dispo­nibles en ligne indiquent qu’il n’est peut-être pas appro­prié de commen­cer le Cross­fit après 40 ans. Il ne m’en fallait pas plus pour me titiller l’or­gueil.