Comment prononcer le mot LinkedIn?

Pour en finir avec le massacre du mot LinkedIn

On va se dire les « vraies affaires » : au Québec (et je soupçonne que nous ne sommes pas les seuls), on a beau­coup de diffi­culté à pronon­cer le nom du réseau social LinkedIn. Voici une courte démons­tra­tion qui, je l’es­père, vous permet­tra de  pronon­cer le nom de ce réseau profes­sion­nel impor­tant sans bafouiller, hési­ter ou rire nerveu­se­ment.

Note : cet article présente une simpli­fi­ca­tion des règles et a pour seul objec­tif d’ai­der les personnes qui ont des diffi­cul­tés avec le mot LinkedIn. Je ne me prétends aucu­ne­ment linguiste. 🙂

La base : LinkedIn est composé de deux mots

Remarquez bien comment le mot LinkedIn est formé :

  • Linked : c’est le verbe link (relier) au passé simple.
  • In : dedans, ou encore “ensemble”, si on place en contexte.

On n’a donc qu’à pronon­cer le verbe link au passé simple (linked), puis à ajou­ter in.

Je vous rappelle la règle de pronon­cia­tion des verbes régu­liers au passé simple (tirée de cette excel­lente page) :

Le morphème –ed à la fin du passé simple des verbes régu­liers a trois pronon­cia­tions possibles. Cette pronon­cia­tion est déter­mi­née par le son final du verbe à la forme base.

Pour la présente démons­tra­tion, je me penche parti­cu­liè­re­ment sur la première forme.

Après les sons sourds p, f, s, k, sh et ch, la termi­nai­son –ed se prononce comme t dans le mot pâte.

Exemples :
help – helped = pronon­cer “help-t”
stuff-stuf­fed = pronon­cer “stuff-t”
link-linked = pronon­cer “link-t”
miss-missed = pronon­cer “miss-t”
fish-fished = pronon­cer “fish-t”
march-marched = pronon­cer “march-t”

Paren­thèse nostal­gique

Je me rappelle encore mes cours d’an­glais de secon­daire 3, pendant lesquels notre ensei­gnante nous faisait répé­ter sans relâche, à haute voix, le parti­cipe passé de certains verbes plus diffi­ciles. Ça m’avait permis de déve­lop­per une espèce d’au­to­ma­tisme de pronon­cia­tion. La règle des verbes qui se terminent avec le son k m’étais toujours restée en tête, car j’ai­mais le clique­tis que produi­saient ces consonnes juxta­po­sées. Malheu­reu­se­ment, je ne me souviens plus du nom de l’en­sei­gnante, mais de la règle, ça, oui! Merci madame X!

En conclu­sion

Consé­quem­ment, puisque le passé simple du verbe link se prononce link-t, il ne nous reste qu’à ajou­ter le in!

On a ainsi : link-tin.

linkedin

TADAM!

Main­te­nant, à vous de propa­ger la bonne nouvelle! N’hé­si­tez pas à parta­ger ce texte, ou l’image asso­ciée!

Cet article a été mis à jour le 3 octobre 2020 pour tenir compte du commen­taire de Frédé­ric (ci-dessous), qui précise que la pronon­cia­tion du verbe au passé simple est déter­mi­née par le son final du verbe, et non par la lettre finale. Merci Frédé­ric !

Partagez :

5 commentaires sur “Pour en finir avec le massacre du mot LinkedIn”

  1. Presque vrai mais tout aussi faux que le reste. Le T et le D atteignent la même région du palais de la même manière avec les terminaisons ED en anglais… D’autant plus qu’avec notre manière de prononcer à l’anglaise au Québec, vous allez leurrer les gens à prononcer le T avec excès et on va encore passer pour des nègres blancs du temps des riches anglos et des serviteurs de souche. Bravo! MOI je suis vraiment bilingue, autant anglo que franco. On ne peut pas y aller QU’avec ces petits trucs sans l’expérience réelle et culturelle. Je trouve cela bien dommage que vous n’ayez pas consulté plus avant. Défendez-vous comme vous voulez, vous avez tort et il n’y aucune excuse.

    1. Je n’ai aucunement l’intention de me défendre. 🙂 Je suis très heureuse pour vous que vous soyez vraiment bilingue.

      Ceci dit, évidemment que mon explication est simplifiée (je ne suis nullement linguiste et je ne prétend pas l’être), mais j’ai beau écouter les prononciations proposées par le Cambridge Dictionary (http://dictionary.cambridge.org/fr/prononciation/anglais/linkedin), je continue à entendre un T… À moins qu’il aient tout faux, eux aussi?

  2. Vos articles est bons sauf sur la lettre finale des verbes. Ce n’est pas la lettre finale du verbe qui détermine sa prononciation mais son son.

    Exemple : To poke. La lettre finale est « e ».

    Donc pour les sons [k], [p]ˌ [f]ˌ [s]ˌ [ tʃ ]ˌ [ ʃ ]ˌ [θ] cela sera « t »
    Pour les sons : [v ] [ b ] [ g ] [ ð ] [ z] [ dʒ ] [ ɹ ] [ m ] [ n ] [ ŋ ] [ l ] or a vowel or diphthong cela sera « d »

    C’est important que cela le son qui soit pris en compte car si on se fixe sur la dernière lettre du verbe à l’infinitif pour mon exemple avec « to poke » C’est une voyelle, donc en suivant votre raisonnement on aurait prononcer « d »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.